Misty Slopes

Blog

  • vigerm19

Le gluten : ami ou ennemi ?



Manger sans gluten semble être « à la mode » depuis quelques années. Est-ce que vous y avez déjà pensé? Pas toujours évident car le gluten se se cache un peu partout . On dit de lui qu'il est inflammatoire et qu'il peut causer des problèmes digestifs. Dans ce prochain article, je tenterai de vous en apprendre un peu plus sur le sujet, pour que vous puissiez prendre une décision consciente tant qu'à sa consommation.


Qu'est-ce que le gluten d'abord ?

Le gluten est une protéine qu'on retrouve dans certains grains tel le blé, l'orge, le seigle, etc. Sa consistance gluante et collante font de lui un ingrédient souvent utilisé dans l'industrie agroalimentaire pour faire gonfler les préparations.


Le gluten est composé de 2 fractions protéiques : soit les prolamines et les gluténines. Selon la variété de céréales, ces fractions portent un nom différent. Pour le blé, on parle de gliadine et gluténine. Les différents grains ont tous un pourcentage de prolamine différent.


Pour qu'un grain soit considéré comme sans gluten il doit y avoir un taux de prolamine sous la limite permise. Par exemple, le teff contient 12 % et c'est un grain sans gluten. Parmis les grains sans gluten on retrouve : maïs, sorgho, millet, avoine (souvent contaminé par le gluten par contre) , teff, quinoa, sarrasin et amarante.


Quel est le problème avec le gluten ?




Soulignons que le gluten est un allergène et un antigène majeur. Le problème est que les prolamines (tel la gliadine contenue dans le blé) sont riches en prolines et glutamine, deux acides aminés non essentiels difficiles à digérer. La teneur élevé en ces deux acides aminés rend la dégradation difficile par notre système digestif. Résultat : des particules peuvent rester dans notre système digestif et créent des déchets.


De plus, la gliadine (fraction proétique du blé) provoque le relâchement de la zonuline. La zonuline est une protéine qui active le relâchement des jonctions serrées des cellules de la paroi intestinale. Les jonctions serrées ont comme objectif d'éviter que des particules alimentaires passent de l'intestin à la circulation sanguine. Si les jonctions serrées sont relâchées , on parle alors de porosité intestinale.

Tel que mentionné, le rôle de la paroi intestinale est fondamental puisqu’elle sert de filtre sélectif aux nutriments élémentaires produits par la digestion des aliments. Son altération va laisser passer des morceux de nourriture qui peuvent passer de notre intestin à la circulation sanguine ce qui va provoquer une réaction du système immunitaire, le relâchement de cytokines et de l'inflammation. Il semblerait également que les métaux lourds contenus dans notre organisme (via les amalgames, les vaccins, les pesticides, les conservateurs, etc.) inhibent une enzyme (peptidase IV) dont le rôle est de dégrader le gluten.


Êtes-vous intolérants ?

Les signes d'intolérances sont très variés selon le niveau d'intolérance et selon la personne. Intolérant ne veut pas dire ceoliaque. Intolérance ou sensibilité ne veut pas non plus dire allergique, des mécanismes différents sont impliqués dans les réactions d'allergie et de sensibilité . Plusieurs personnes peuvent avoir des symptômes après avoir manger du gluten sans nécéssairement être coeliaque ou être allergique. Les signes fréquents sont : ballonements, gaz, maux de ventre, troubles du transit (diarrhée et constipation) , brouillard mental, humeur dépressive, problèmes de peau (acné, eczéma).


Le gluten est une intolérance alimentaire commune , mais il existe d'autres aliments possibles de provoquer ce genre de réaction dans votre corps. Soyez à l'écoute de celui-ci :) Si vous avez souvent des symptômes au niveau digestif, il est important de les adresser car mauvaise digestion dit également mauvaise assimilation des nutriments. Vous pouvez décider de faire une diète d'élimination ou de faire appel à un professionel, comme un naturopathe agréée pour vous aider dans votre démarche.


Devriez-vous arrêter de consommer du gluten ?

Seul vous pouvez répondre à cette question. Si vous expérimentez des symptômes suite à l'ingestion de gluten, vous serez probablement soulagé en éliminant celui-ci de votre alimentation , même si cela demande une période d'adaptation. Plusieurs personnes atteints de maladies auto-immunes ont d'ailleurs améliorer grandement leur condition suite à l'arrêt du gluten. C'est le cas de Jacqueline Lagacé, qui a écrit plusieurs livres et un blogue relatant son expérience avec le gluten.


Si vous n'expérimentez que des symptômes légers ou à peu près pas de symptômes, sachez que la consommation de gluten peut tout de même avoir des effets néfastes à l'intérieur de votre corps (tel qu'expliqué plus haut). Sans toutefois éliminer complètement sa consommation, vous pouvez tout de même essayer de diminuer celle-ci. Il est également possible de remplacer le blé par du kamut ou de l'épautre, qui contiennent du gluten mais qui seraient moins inflammatoire et acidifiant que le blé.


Si toutefois vous voulez consommer du blé, optez pour du blé biologique et encore mieux germé, il sera plus facilement digéré par votre organisme. Il existe des pains de blé germé sur le marché comme les pains Essénien Mana ou ceux de la compagnie Ezeckiel.


Rappelons que le but de cet article est de vous informer sur le gluten et de ses effets dans votre corps. Suite à cette lecture, vous pouvez maintenant faire le choix conscient de consommer ou pas du gluten . Pour plus d'informations sur le sujet , je vous suggère les livres d'Alessio Fasano et de Jacqueline Lagacé.


Pssttt... si tu as des problèmes digestifs et que tu souhaites un accompagnement pour améliorer ta digestion, n'hésite pas à me contacter. . Réserve dès maintenant ton appel découverte gratuit :)


Mélissa :)



17 vues0 commentaire